Ecoles maternelles et primaires : Enfin un vrai soutien pour les directions !

Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de mettre en place une aide administrative ou éducative pour les directions des établissements scolaires d’enseignement maternel et primaire.

Cet accord permettra aux directions d’école d’obtenir une aide administrative ou éducative, tout en  leur dégageant du temps pour exercer leur leadership pédagogique. Cet accord répond à une attente exprimée de longue date par les directeurs d’école.

Les recrutements de ces aides pourront débuter dès la rentrée de septembre 2017 et s’échelonneront jusqu’en 2019. Cette mesure relève de l’objectif stratégique développé par le Pacte pour en Enseignement d’excellence en matière de « leadership pédagogique des équipes de direction ». Les directeurs, davantage soutenus par une aide administrative ou éducative renforcée, pourront consacrer plus de temps à la gestion de leurs équipes pédagogiques.

Afin d’atteindre l’objectif d’ « un équivalent temps plein pour 500 élèves », la subvention allouée aux directions a été pratiquement multipliée par trois pour l’enseignement fondamental ordinaire et par 5 pour le fondamental spécialisé. Elle s’élèvera désormais à 60 euros par élève dans l’ordinaire et 95 euros dans le spécialisé. Ces montants seront indexés chaque année. De plus, pendant 18 ans, elle sera augmentée de 0.4 euro dans l’ordinaire et de 0.5 euros dans le spécialisé afin de renforcer le niveau de qualification de cette aide et de prendre en compte l’impact sur les salaires de l’ancienneté que les nouvelles personnes engagées vont acquérir.

En outre, les établissements qui ne bénéficiaient d’aucuns moyens auparavant (c’est-à-dire les établissements de moins de 180 élèves pour l’ordinaire et de 60 pour le spécialisé) peuvent dorénavant, en se regroupant, bénéficier de la même subvention. 

Par ailleurs, ces moyens ne seront plus octroyés en fonction d’un nombre d’élèves calculé une fois tous les six ans, mais en fonction du nombre d’élèves au 15 janvier de l’année scolaire précédente.

Une aide complémentaire est également prévue pour les établissements secondaires spécialisés. Alors qu’ils devaient attendre d’avoir 160 et 240 élèves pour pouvoir engager un deuxième et un troisième éducateurs, ils bénéficieront d’un mi-temps complémentaire dès qu’ils atteignent 120 et 200 élèves.

Plans de pilotage

L’octroi de l’aide administrative ou éducative aux directions d’écoles fondamentales va de pair avec l’élaboration des plans de pilotage par les établissements. Le renforcement de cette aide sera phasé en trois années, en donnant priorité aux établissements volontaires et de grande taille, de sorte que chaque phase concerne un tiers des élèves de chaque réseau et de chaque niveau d’enseignement. L’aide sera octroyée à un établissement l’année scolaire précédant celle durant laquelle il doit élaborer son plan de pilotage.

Sur la base de ce phasage, à partir du 1er septembre 2019, l’aide spécifique aux directions en lien avec le plan de pilotage concernera tous les établissements d’enseignement fondamental ordinaire ou spécialisé.