Des masters en langue anglaise dans des filières à forte dimension internationale

Le décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études a élargi et généralisé les conditions d’emploi des langues dans l’organisation des études et des épreuves de master. 

Sous l’impulsion de Jean-Claude Marcourt, Vice-Président du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre de l’Enseignement supérieur, le Conseil des Ministres de ce mercredi 30 août approuve un arrêté qui étend la liste déjà existante de masters en langue anglaise. Le Ministre précise ; «  Je souhaite favoriser, et ce depuis la réforme du « Paysage », les collaborations, coorganisations et codiplômations entre établissements, y compris à l’international, et ainsi contribuer à l’excellence de nos formations. »

Cette décision concerne plusieurs masters en sciences de l'UNamur, un master en sciences biomédicales de l'ULB ainsi que de nouveaux masters en sciences des données qui viennent d'être créés à l'UCL et à l'ULg pour 2017-2018.