CP Gouvernement FWB du 18 OCTOBRE 2017

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles française a arrêté, ce mercredi 18 octobre, les critères de priorisation et les modalités de l’appel à projets de 20 millions d’euros pour créer des nouvelles places dans les écoles.

Le Gouvernement a aussi adopté 66 arrêtés pour un montant global de plus de 4 millions afin de soutenir la formation des enseignants. 

Par ailleurs le conseil des ministres a approuvé :  

  • Le référentiel des compétences terminales et savoirs requis en géographie à l’issue de la section de transition des humanités générales et technologiques
  • Le référentiel des socles de compétences en langues modernes à l’issue du 1er degré de l’enseignement secondaire
  • Le référentiel des compétences terminales et savoirs requis en langues modernes à l’issue de la section de transition des humanités générales et technologiques
  • Le référentiel des compétences terminales et savoir requis en langues modernes à l’issue de la section de qualification
  • Le référentiel des compétences terminales et savoirs requis en français.

Dans le cadre de l’exercice budgétaire 2017, l’exécutif a octroyé une subvention de cent-six mille cent quarante et un euros (166.141€) et une subvention de cent mille neuf cent nonante six euros (100.996€) à l’Université de Liège.  

Le Gouvernement a alloué une subvention de 25.000 € à la RTBF à titre d’intervention dans les frais de recherche et de création sur le langage radiophonique. La convention du 23 mai 2014 entre d’une part la Communauté française et d’autre part la RTBF, la S.A.C.D. et la SACM vise à soutenir la création et la recherche francophone sur le langage radiophonique en développant tout moyen adéquat, d’associer les milieux littéraires et artistiques à cette initiative et que les partenaires précités décident de la mise en place d’un programme de création sonore qui servira à la production d’œuvres visant à rencontrer cette mission.

Le Gouvernement de la Communauté française a accordé une subvention à l'ASBL La Maison de la Culture de Tournai. Celle-ci se monte à 15.300 € et vise à soutenir le fonctionnement relatif à l'activité cinématographique de la Maison de la culture qui occupe toute l’année une salle du complexe Imagix Tournai avec 29 séances hebdomadairement consacrées exclusivement au cinéma d’art et d’essai.

Afin de soutenir l’immersion en entreprise et d’encourager l’alternance, sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement a décidé ce mercredi d’octroyer deux subventions à CONSTRUCTIV, une de 110 000 euros pour le projet « Stage d’immersion en entreprise » et une autre de 39 115 euros pour le projet « Coopération et innovation en alternance ». Ces deux projets tendent à ouvrir des collaborations positives et qualitatives pour l’avenir des élèves qui se forment dans les métiers de la construction.

L’immersion en entreprise en zone bruxelloise : 3ème année de collaboration 

D’une seule école partenaire (l’Institut Cardinal Mercier) au départ, l’on compte aujourd’hui 8 écoles impliquées (dont deux CEFA), 150 jeunes en immersion, et 80 entreprises accueillantes.  14 établissements scolaires bruxellois sont concernés par le secteur de la construction. Le secteur a pour mission d’accompagner les écoles et les professeurs dans leurs liens avec les entreprises, d’optimaliser l’accueil des jeunes par celles-ci, et d’augmenter le nombre d’entreprises participantes.  

Alternance : nouvelle impulsion collaborative

CEFA, IFAPME et secteur de la construction en Wallonie travaillent ensemble autour de l’alternance, dans le but d’optimiser l’utilisation des outils, d’augmenter le nombre de places en entreprise, de soutenir les élèves dans la transition vers l’emploi, et de soutenir la concertation locale entre CEFA et centres IFAPME. Les Bassins Enseignement-Formation-Emploi coordonneront les projets au niveau local, et l’OFFA permettra d’essaimer les bonnes pratiques issues de ces collaborations à l’ensemble des CEFA et IFAPME.  Le secteur de la construction représentait une rotation d’emplois annuelle de 23% à Bruxelles et de 21% en Wallonie en 2015.